Notre été à la Maison d’Amour

Aude et Margaux,  deux étudiantes et amies, ont passé le mois de juillet 2019 à la Maison d’Amour de Thu Duc dans le but d’aider les sœurs en s’occupant des enfants à leurs côtés.

Dès notre arrivée, et tout au long du séjour, les sœurs se sont montrées très serviables et attentionnées à notre égard. En effet, elles étaient présentes pour nous aider lorsque nous rencontrions des difficultés à nous faire comprendre par les enfants. Mais aussi, elles nous ont donné divers conseils et bonnes adresses pour profiter de notre temps libre.

À la Maison d’Amour, les sœurs avaient chacune un rôle essentiel. Par exemple, certaines traduisaient les nombreux courriers des parrains afin que les enfants puissent les comprendre et y répondre eux-mêmes ; d’autres s’occupaient des poupons. Il y avait toujours quelque chose à faire, et c’est aussi en cela que nous nous sentions utiles, car en s’occupant des enfants on ressentait à quel point le travail des sœurs s’en trouvait allégé.

« Il y avait toujours quelque chose à faire, et c’est aussi en cela que nous nous sentions utiles, car en s’occupant des enfants on ressentait à quel point le travail des sœurs s’en trouvait allégé. »

En tant que volontaires, nos journées types à la Maison d’Amour se divisaient en trois temps. Le matin nous donnions des cours d’anglais aux enfants en classe, cours entrecoupés de moments récréatifs où nous faisions des jeux de société avec eux. À ce propos, les jeux utilisés étaient ceux envoyés par les parrains, les enfants les appréciaient énormément. Nous avons pu constater que les plus jeunes étaient très friands de puzzles et coloriages. Quant aux autres ils aimaient beaucoup les legos, et les jeux de sociétés.

« À ce propos, les jeux utilisés étaient ceux envoyés par les parrains, les enfants les appréciaient énormément. »

Ensuite vers 11h ils rangeaient les salles de classe pour s’installer au réfectoire afin d’y déjeuner, après quoi ils profitaient d’une sieste jusqu’à 14h. Ensuite l’après-midi nous donnions à nouveau des cours d’anglais aux enfants suivant le même schéma que ceux du matin, jusqu’à ce que leur famille vienne les chercher en fin d’après-midi.

Par ailleurs, les classes sont divisées par tranche d’âge, et donc aussi par niveau. Cela va des 7-8 ans, suivis des 9-10ans, puis des collégiens. C’est pourquoi d’une classe à l’autre il nous fallait adapter l’enseignement offert, de sorte que pour nous aussi chaque journée était très rythmée et toujours différente de la précédente. S’agissant des cours en eux-mêmes nous avions à cœur de les rendre ludiques pour les enfants. Par conséquent, nous leurs enseignions du vocabulaire nouveau et des constructions de phrases types au travers de petits jeux au tableau, devinettes, charades et autres, auxquels tous participaient tour à tour.

« S’agissant des cours en eux-mêmes nous avions à cœur de les rendre ludiques pour les enfants. »

Ensuite, une à deux fois par semaine nous amenions les enfants jouer dans un parc en face de l’église du quartier. Là-bas, nous avons organisé à chaque fois différentes grandes activités auxquelles tous les enfants peu importe leurs âges pouvaient participer. Parfois aussi nous suivions leurs idées et les laissions jouer par groupes. C’étaient là de très beaux moments de partage, de rire et de sport avec les enfants.

En définitive, nous avons le sentiment d’avoir procuré un enseignement le plus intéressant possible aux enfants bien que notre séjour n’ait duré qu’un mois. Et surtout ce que nous retirons de cette expérience c’est sans aucun doute l’amour qu’eux et les sœurs nous ont offert en retour. La Maison d’Amour est un lieu extrêmement chaleureux et empli de bienveillance, un cadre donc parfaitement propice à l’épanouissement collectif. Nous ne pouvons que recommander à quiconque de s’y rendre !

Aude et Margaux