Thé ou Café… les deux au Vietnam !!

Le café est une boisson nationale au Vietnam et en constitue un art de vivre. Les Vietnamiens se retrouvent facilement à toute heure de la journée pour partager un café, et souvent partager le plaisir de le voir couler grâce au petit filtre métallique que l’on pose sur la tasse. Le thé quant à lui, est une des boissons traditionnelles du pays. Longtemps consommé chaud, après les repas, il est servi maintenant glacé, et on le trouve dans tous les cafés, les restaurants. Le thé au Vietnam est très parfumé, avec l’arôme du jasmin, du thé vert, de la fleur de lotus, de l’artichaut.

Le café, une véritable institution.
Consommé sucré et très serré, il est préparé le plus souvent à l’aide d’une petite cafetière individuelle à l’italienne qui se pose directement sur la tasse. C’est sur les Hauts Plateaux du Centre que sont cultivés les caféiers surtout autour de BUON MA THUOT, Capitale du Café. Pour ceux qui aiment découvrir de nouvelles saveurs, il en est une originale peut-être un peu risquée, c’est le café “CHON” ou café belette. Pourquoi belette? Les grains de café ont été mangés et partiellement digérés par ces petits rongeurs. L’enzyme contenue dans leur salive donnent une saveur particulière. Au quotidien, le café vietnamien est servi de manières différentes selon que l’on se trouve dans le Nord ou le Sud du pays.

Petit lexique à l’usage des amoureux du Vietnam et du café:
CA PHE NONG: noir, sans glace, sans lait, consommé surtout dans le Nord du pays.
CA PHE NONG, avec de la glace pilée, apprécié dans le Sud du pays car il fait très chaud
CA PHE SUA : Café au lait, préparé avec du lait concentré sucré, plus facile à conserver que du lait frais, dans un pays à climat tropical.
CA PHE SUA DA: Café au lait glacé, effet rafraîchissant instantané.

Le théier, arbuste de la famille des Camélias
Qu’il soit vert ou noir, le thé pour une grande partie, est récolté dans le Nord Ouest du Vietnam, dans les villages de Suoi Bu, Ta Nanh, et Lien Son. Cette région partage d’ailleurs beaucoup de points communs avec la province chinoise du Yunnan, toute proche. La qualité du  sol, le climat, sont presque les mêmes. Le thé est cultivé pas les minorités ethniques telles que les H’Mong et les Dao qui ont une parfaite connaissance et un rapport ancestral avec le thé. Les récoltes se font à la main, sur des théiers parfois multi centenaires. Ce sont les femmes qui s’occupent de récolter les feuilles des théiers, et sont amenées à grimper le long de ces arbres. Selon  la préparation et le séchage des feuilles, on obtient  des  Thé noirs, verts ou blancs.

Le thé, signe d’une intention délicate
C’est un moment d’amitié, de communion et de paix. Les vietnamiens  du Sud apprécient les thés parfumés et glacés et ceux du Nord  aiment le thé vert chaud.Depuis deux ans, le thé au lait ou Trà Sua devient la boisson reine chez les jeunes vietnamiens. Dans les grandes villes, certaines rues  se sont spécialisées et s’appellent Rues des thés au lait.

Ces deux boissons incontournables du Vietnam nous transportent facilement là-bas et nous souhaitons à nos adhérents, à ceux qui nous suivent, nous lisent,  de pouvoir réaliser le voyage pour découvrir ce pays attachant.